jeudi 4 septembre 2014

Promesse en tas




Beau sens politique de la part d’un des candidats pressentis à la succession de l’illustre Pauline Marois! Et quelle façon de se réserver du capital politique pour l'avenir!

Pas plus tard qu’hier, Bernard Drainville, «Monsieur Charte» (ou est-ce «Tarte») lui-même, a déclaré qu’il ne tiendrait pas de référendum au cours d’un premier mandat.

Ça promet! Ce n’est même pas élu et ça fait déjà dans son froc.